Retour

Chef de Projet Développement Produits

Théophane, Verescence North America (New York, Etats-Unis)

UNE ASCENSION TRANSATLANTIQUE, DE MERS-LES-BAINS A NEW-YORK (USA)

« L’opportunité d’un stage de fin d’études, à l’issue de mon école d’Ingénieurs (ESI Reims) m’a fait connaître Verescence en 2016. C’était au service Développement, en tant qu’assistant Chef de Projet Développement à Mers-les-Bains avant d’être embauché en CDD comme Chef de projet junior. J’ai travaillé sur des projets pour L’Oréal, puis Shiseido sous l’aile d’une responsable très pédagogue qui m’a fait énormément progresser. En septembre 2017, une incursion d’une année dans un autre service, celui de la Qualité, m’a permis d’approfondir ma connaissance du process Verescence d’un point de vue très opérationnel, avec de la résolution de problème à la clé, et plus « terrain » qu’au service Développement où l’on se doit d’être assez conceptuel. Agent Qualité Client, j’étais responsable de la qualité face au client et appelé à mettre en place des plans d’actions, à les partager avec les équipes, pour les marques Coty & Clarins, principalement.

Les attentes de nos clients sont élevées, mais payées de retour quand un projet de lancement de produit est réussi. C’est très motivant !

Retour à « mes premières amours » grâce à une mutation, au poste de Chef de projet développement produits : basé à New-York, avec un contrat local (CDI US) dès septembre 2018, je suis en lien avec toutes les usines de fabrication. Même basé à l’étranger, les liens avec les équipes des autres pays, dont la France, sont forts et fréquents. Mes clients sont américains (Estée Lauder, MAST, entre autres) et les liens avec eux, ici, sont plus quotidiens qu’en France. Quel challenge ! Leurs attentes sont élevées, mais payées de retour quand un projet de lancement de produit est réussi. C’est très motivant ! Le Luxe n’avait pour moi pas d’attrait particulier, maintenant si : la passion des hommes et femmes de métier, chez Verescence, est contagieuse…

Aller vers des responsabilités plus élevées au sein de Verescence s’opère graduellement : au début on m’a confié des simples tâches puis des projets, de plus en plus complexes. Tous les Chefs de Projet Junior passent par ce rituel d’accompagnement qui évite d’être propulsé dans le noir. Avant mon départ, ma formation en anglais a été consolidée, pour être tout à fait à l’aise une fois sur le continent. En bref, mon job consiste à trouver des solutions répondant aux briefs les plus audacieux !

Pas de succès sans travail d’équipe : développement, qualité, commercial, toutes les facettes de Verescence sont mobilisées pour gagner un projet et le mener à bien. Au cours de mon parcours, j’ai eu l’opportunité de collaborer avec tous les sites mondiaux de Verescence en raison du périmètre de mes comptes clients. Se baser davantage sur la communication avec les équipes et la priorisation des tâches permet d’aller plus vite, gage de succès pour l’emblématique flacon Light Blue de Dolce&Gabbana par exemple. »

Retour
Chargement