Retour

Responsable Unité Autonome de Production (UAP)

Sophie, Verescence Orne (France)

PREMIERE FEMME RESPONSABLE D'UNE UAP CHEZ VERESCENCE

« Arrivée il y a 24 ans à Verescence Orne comme intérimaire, sur une ligne de dépolissage, j'ai occupé plusieurs postes très différents, assurant au début des remplacements. A chaque jalon de mon parcours correspond une offre que l'on est venu me faire et que j'ai acceptée pour essayer, tester mes capacités à évoluer et ne pas avoir de regret. Mon conseil : ne pas se mettre de barrières. Après de nombreuses années au contact des chiffres, à des postes administratifs d'atelier, j'ai eu envie de manager des équipes, attirée par la dimension humaine de ce challenge. J'étais agent de maîtrise quand, en 2017, j'ai brigué le poste de responsable d'Unité Autonome de Production ; je n'avais pas le diplôme requis. Ma candidature n'était pas évidente. Il m'a fallu convaincre et suivre un parcours de formation incluant une prise de poste en binôme, avec mon prédécesseur.

Manager, c'est une évolution de carrière que j'ai souhaitée. Un vrai tournant. J'ai bénéficié de plusieurs formations de coaching. Savoir communiquer, donner du sens à ce que l'on attend de chacun, cela s'apprend et le parcours de formation prévu par Verescence m'a beaucoup aidée

Manager, c'est une évolution de carrière que j'ai souhaitée. Un vrai tournant. J'ai bénéficié de plusieurs formations de coaching. Savoir communiquer, donner du sens à ce que l'on attend de chacun, cela s'apprend et le parcours de formation prévu par Verescence m'a beaucoup aidée. La formation est continue : dernière en date, un séminaire de deux jours sur la cohésion au sein d'une équipe. Passionnant !

Responsable depuis deux ans de la dernière UAP mise en place à Verescence Orne dans un atelier de collage-dépolissage-sablage où s'activent 50 à 60 personnes, je suis maintenant cadre et j'apprends chaque jour, au plus près des équipes. Le travail ne consiste pas, comme on le croit parfois, à "faire travailler" les autres, mais à travailler en équipe, pour aller de l'avant et nous faire grandir. Il n'y a pas de journée type. Mais chaque jour, je commence par aller au contact de chaque personne pour savoir comment elle va. Elle, d'abord ; la machine ensuite. Et bien sûr, nous parlons performance car c'est aussi notre motivation. C'est fabuleux d'avancer de concert ! L'organisation en UAP exige de la polyvalence et favorise l'entraide, donc un état d'esprit qui pousse à regarder ce qui se passe avant et après son poste pour mieux fonctionner. Ensemble, nous avons participé à la réussite d'un lancement mémorable, celui de Y d'Yves-St-Laurent. C'était mon premier à ce poste, et ce fut un coup de maître. Le verre est un matériau noble, et satisfaire des marques du luxe, une grande fierté. »

Retour
Chargement